Gâteaux Recettes

Gâteau roulé comme Mamo

8 juin 2015
Gâteau roulé

Coucou petite papille,

Désolée pour la (petite) absence. J’ai récemment changé de boulot, avec tout ce que ça implique comme changements… Sans compter la généreuse présence du soleil depuis quelques jours, responsable de l’abandon partiel des fourneaux. Je m’excuse également (décidément) pour la piètre qualité des photos mais les gâteaux roulés récemment concoctés ont été englouti avant même d’avoir pu être immortalisé (mes amis, ces bouffis) !!

Aujourd’hui, je viens te parler d’un gâteau qui sent bon les souvenirs avec ma grand-mère et qui, en plus d’être moelleux, léger et délicieux est, comme toujours, ultra facile à réaliser. J’ai nommé le gâteau roulé !

Ce gâteau se compose de 2 choses : une génoise ultra aérée et un coeur fourré. Pour la génoise, je te conseille de tester plusieurs recettes et cuissons pour trouver celle qui te correspond (ou celle que ton four honore, plutôt). En ce qui me concerne, j’ai trouvé la recette idéale mais j’ai connu des échecs cuisants, aussi… De la génoise aussi fine qu’une crêpe dentelle à celle qui croûte comme un biscuit. haha.

Ensuite, soit tu te la joues classico-classique en fourrant la génoise de confiture de fruits rouges, figue ou abricot (chacun ses goûts). Soit tu revisite un peu le classique : crème au citron vert & framboise ou chantilly montée au chocolat blanc & fraises, etc. L’avantage du gâteau roulé c’est qu’il reste léger en bouche. Du coup, si tu en as un peu marre des tartes estivales aux fruits, tu peux varier les plaisirs avec ce gâteau qui reste quand même en bouche sans te donner envie de vider la bouteille d’eau, assoiffé.

Gâteau roulé

Comme je suis une passionnée, j’ai, en 2-3 jours, tenté le classique roulé à la confiture de fruits rouges (c’est celui de la photo !), la variation à la confiture de figue et celui à la crème de citron & framboises. Mais pour ce dernier, la chaleur n’a pas dû m’aider car la crème n’était pas bien prise (coucou le roulé qui retombe comme un flan).

Finalement, je te donne mon astuce de grand-mère pour le rouler sans te vautrer : dès la sortie du four, retourne ta génoise (que tu as fait cuire sur un silpat ou une feuille de papier sulfurisé) sur un essuie propre et humide. Enroule-la ensuite avec l’essuie et laisse-la refroidir. Quand tu voudras la fourrer (sors pas cette phrase de son contexte, stp), elle garder sa forme ‘pré-roulée’. En gros, c’est tout banco-bingo.

#GrosKiss,

A très vite :)

 

Pas de commentaires

Répondre

captcha

Introduisez le CAPTCHA